• Méru - Borken

    Notre jumelage Méru-Borken de 1964 à 2014 : Cinquante ans d’histoire vécue.


    Le mouvement des jumelages entre les villes de France et d’Allemagne est né de la Seconde Guerre Mondiale quand Lucien
    Tharradin, maire de Montbéliard, ancien résistant et survivant de Buchenwald, a fondé le jumelage entre sa ville et Ludwigsburg, en Bade-Wurttemberg.
    Aujourd’hui, dans le cadre de la coopération décentralisée, une grande partie de nos villes les plus importantes est jumelée avec d’autres villes, en Europe et dans le monde entier.
    Ce n’est qu’après les dévastations de la Seconde Guerre Mondiale qu’on a pu surmonter l'idée de l'ennemi héréditaire entre la
    France et l’Allemagne. Notre époque d'amitié franco-allemande et d'intégration européenne devraient dorénavant rendre impossible une guerre en Europe.
    C‘est au début des années cinquante que Konrad Adenauer, chancelier fédéral d'Allemagne et Robert Schuman, ministre des affaires étrangères de la France, ont pris en main la réconciliation entre leurs deux nations.
    Après la déclaration de Jean Monnet et de Robert Schuman du 9 mai 1950 concernant l'Europe, l'Allemagne et la France deviennent les moteurs de l’intégration européenne. En 1951, à un moment où l’idée d’une Europe unie n’est pas encore
    au centre du débat politique, cinquante maires de villes françaises et allemandes fondent le conseil des communes
    d'Europe, à Genève. Ce conseil s’est donné pour objectif d'encourager la réconciliation entre les peuples de l'Europe et la coopération entre les communes au delà des frontières. Ce fut la base internationale pour la construction des jumelages communaux en Europe.

    Méru - Borken

    La politique de confiance au sein de la Communauté Européenne a abouti au traité de l’Élysée signé par le Chancelier fédéral, Konrad Adenauer, et le Président de la République, Charles de Gaulle, le 22 janvier 1963. Ce traité fixe les bonnes relations et l’amitié franco-allemandes.

    La jeunesse devrait jouer un rôle important dans le processus de réconciliation.
    Il a été fondé l'Office franco-allemand pour la jeunesse qui doit intensifier les relations entre les jeunes des deux pays,
    approfondir la compréhension mutuelle et, par là, se familiariser avec la culture du pays voisin.
    La signature du traité de l’Élysée a considérablement accéléré la création des jumelages.

    Ce n’est qu’un an après la signature du traité que le jumelage Méru-Borken a été initié. Le 50ème anniversaire, que nous avons  fêté en 2014 , nous oblige à évoquer le souvenir de tous ceux qui ont construit les bases de notre jumelage.
    Au départ, c’est Méru qui a pris l’initiative. Une lettre envoyée par Kurt Wolff, juif allemand, au président de l’arrondissement de Fritzlar-Homberg, August Franke, a tout déclenché. Kurt Wolff avait dû émigrer en France pendant la Seconde Guerre Mondiale et y était rester après la guerre. Dans cette lettre, il disait que la ville de Méru désirait construire un jumelage avec une commune de cet arrondissement.
    Par conséquent, ce sont Kurt Wolff et August Franke qui sont à l’origine de notre jumelage et de notre amitié.
    En fin de compte, au printemps 1963, eu lieu la première visite d’une délégation de Borken à Méru. Dans cette délégation figuraient Konrad Vogel, le maire, ses adjoints Schaumburg, Plock ed Kann, le président du conseil municipal Otto Glössner et deux autres employés de la ville, Lücke et Credé.

     
    La réciprocité se déroula du 17 au 20 janvier 1964, la délégation méruvienne étant présidée par le maire, Maurice César, et André Drobecq. Le point d’orgue de la visite fut la signature du document officiel du jumelage le 20 janvier.

    On y avait exprimé l’objectif de :

    "…contribuer à une coopération pacifique entre la France et l'Allemagne, inspirée de l'esprit de liberté et d'amitié, en entretenant et approfondissant les relations entre les citoyens et la jeunesse de nos villes et, par là, de garantir un avenir heureux dans une Europe unie…"

    Photos comité de jumelage

    Le 18 janvier 1964, la délégation de Méru pose devant la Bürgerhause de Borken

    Méru - Borken

     

     

     

     

     

     

     

    Photo : Comité de jumelage 

        Méru - Borken

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le 20 janvier 1964 signature du traité de jumelage à Borken

    Photo : Comité de jumelage

    Méru - Borken

    Méru - Borken

    Méru - Borken

    Méru - Borken

    Méru - Borken

    Méru - Borken

    Méru - Borken

    Méru - Borken

                                                                                                                                                   

    En novembre 1964, il y eu déjà une prise de contact entre les pompiers des deux villes. Plusieurs associations, le football, le
    tennis, le club de carnaval, les chorales
    suivirent.

    Méru - Borken

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Méru - Borken

     

     

     

     

     

     

     

     

     Méru - Borken

        Méru - Borken

     De même, en 1964, fut organisé le premier échange scolaire entre les écoles de Borken et de Méru.
    Cet échange est devenu un des piliers du jumelage.

    Méru - Borken

     

     

     

    Délégation allemande en 1972.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En apprenant la langue du pays voisin, en participant à la vie quotidienne des familles d’accueil et à une façon de vivre différente, les jeunes vivent une expérience inoubliable. Cela a contribué à surmonter les préjugés d’autrefois et à créer des amitiés qui durent.
    Voilà les débuts d’une amitié qui fête maintenant ses cinquante ans !

    Le jumelage a donné naissance à une association méruvienne, le "Comité de Jumelage Méru-Borken", devenu en 2012 le "Comité des Jumelages de Méru".
    Depuis maintenant 50 ans, les échanges sont organisés avec une intensité soutenue.
    Aux échanges entre les familles sont associés des échanges scolaires entre les collèges de Méru et de Borken.

    Mais l’amitié, ce n’est pas seulement faire la fête et être heureux.
    Cette amitié a fait ses preuves dans les périodes douloureuses. Les deux villes ont vécu des revers de fortune.
    D'abord, en 1967, l’horrible accident de l’usine Rochel à Méru. Une explosion dévastatrice déclenche un incendie qui détruit complètement qui fabriquait des bombes aérosol. Des jeunes femmes surtout, entre 14 et 18 ans, en sont les victimes. on dénombre 3 mortes et 49 autres grièvement blessées.
    A ce moment-là, les habitants de Borken ont pu montrer toute leur solidarité aux méruviens.

    21 ans après, le premier juin 1988, Borken est touchée à son tour. Une explosion dans la mine de Stolzenbach provoque
    la mort de 51 mineurs.
    Là aussi la sympathie, l’aide et la solidarité des Méruviens ont beaucoup impressionnées les borkenois.

    Depuis 50 ans sont organisées et intensifiées les visites mutuelles des délégations des deux villes, au profit de nos concitoyens. A part les visites entre familles, sont organisés des échanges scolaires, des stages professionnels et linguistiques et des universités d’été pour les étudiants de 18 à 25 ans.
    Il ne faut pas oublier les visites du patrimoine culturel des régions de Borken et Méru qui enrichissent nos voyages, les musées, les cathédrales, les caves à champagne comme les installations industrielles, en Picardie, en Champagne, à Paris
    aussi bien que les paysages et le patrimoine de la Hesse, de la Thuringe et de la Bavière, par exemple.

    A notre connaissance, le jumelage entre Méru et Borken est l’un des plus anciens de France.
    La force des liens qui se sont noués explique la solidité de ce partenariat et l’intensité d’une histoire fondée avant tout sur la fraternité et l’amitié.

    Les liens étroits qui se sont noués entre les citoyens de nos deux villes sont la base de notre jumelage et expliquent l’intensité de notre histoire, qui se fonde avant tout sur la solidarité et l’amitié. Les cinquante ans de cette aventure sont caractérisés par nos expériences : Nous avons appris et nous savons désormais que nous pouvons compter sur notre amitié.

    Méru - Borken


    Vive notre amitié !
    Vive notre jumelage !
    Vive Méru, vive Borken et
    Vive l’Europe !

    Méru - Borken

    Méru - Borken    Méru - Borken

    Méru - Borken

    Méru - Borken

              Les anniversaires :

    Méru, 1984 : 20ème anniversaire  Méru - Borken

     

    Borken, 1989 : 25ème anniversaire Méru - Borken

     

    Méru, 1994 : 30ème anniversaire Méru - Borken

     

    Méru, 1999 : 35ème anniversaire  Méru - Borken

     

    Méru, 2004 : 40ème anniversaire Méru - Borken

     

    Méru, 2009 : 45ème anniversaire  Méru - Borken

     Borken, octobre 2014 : 50ème anniversaire Méru - Borken

     

     

     

    « AdhésionRapports d'activités du bureau et conseil d'administration »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,